# 3          Joseph Poulin

Joseph Poulin



Joseph Poulin et Adelaïde Montreuil en 1898

 

Joseph, fils de François et de Marie Ashini, est né le 19 mars 1875 à la pointe dont il devait hériter. Joseph fut un grand personnage.

Il s'occupe du bureau du télégraphe, tient un commerce, fait la pêche au saumon et la chasse. Il fait le commerce des fourrures et a le contrat pour la livraison de la malle à Pointe-des-Monts pendant l'été.

Il se marie à Adelaïde Montreuil qui était institutrice à Pentecôte. Le mariage a lieu dans la chapelle de Pointe-des-Monts le 12 novembre 1898 mais il a été enregistré à Pentecôte, faute de registres à Pointe-des-Monts et à Baie-Trinité.

Adelaïde Montreuil est la fille de Adelaïde Poulin et de Luc Cédilot Montreuil. Adelaïde Poulin étant la fille de François Poulin (#1 à Baie-Trinité) et de Agnes Jordan, Adelaïde Montreuil est la cousine de Joseph. 

Ils eurent neuf enfants tous nés à la pointe : Anna, Alma, Irma, Francis, Jean-Marie, Philippe, Luc, René et Adhémar.

Adelaïde née le 18 octobre 1876 est décédée le 1er mars 1930. Joseph s'est remarié avec Yvonne Bouffard de qui il a eu une fille, Jeanne. Celle-ci est sa 10e enfant.

Joseph voyage beaucoup et entretient des relations et une correspondance écrite avec des gens importants, députés, ministres, des gens d'Angleterre avec lesquels il correspond en anglais d'ailleurs. Beaucoup de documents sont encore existants. La famille possède aussi un très grand nombre de photos. Tous les événements étaient prétextes à une photo, habitude qui s'est transmise dans la famille.

Il fait instruire ses enfants malgré l'éloignement, autant les filles que les garçons. Les filles  vont à Pointe-aux-Esquimaux (Havre St-Pierre aujourd'hui). Anna va même parfaire son éducation chez les Ursulines de Rimouski. Les garçons vont au collège de Lévis. Je pense que Joseph était un bonhomme extraordinaire avec une personnalité très forte et qui a su réussir dans la vie tout en demeurant dans un coin bien isolé. Il était riche.

Il est décédé à Baie-Trinité le 25 juillet 1949. C'est son fils Jean-Marie qui hérita de la Pointe qui finit par s'appeler la Pointe-à-Poulin parce que tout le monde la désignait comme ça.  Après Jean-Marie, vint son fils Bernard qui est le propriétaire actuel.

 

Descendance de Joseph

Anna, née le 13 novembre 1900 et morte à Godbout en 1930
mariée à Pierre Labrie

Cinq enfants : Germaine, Maurice, Rita, Jean-Marie et Roland  
Trois arrière-petits-enfants : Catherine, Carl et un garçon, fils de Roland, et probablement d'autres. Nous avons perdu leur trace.

Alma, née le 24 décembre 1902 mariée à André Morin, décédée en 1979

Irma, née le 16 novembre 1904, mariée à Charles-Édouard Gagnon en 1932 et veuve en 1935. Charles-Édouard, frère de ma mère, mort noyé à la Pointe en 1935. Irma est décédée le 19 janvier 2007 à l'âge de 102 ans.
Deux enfants : Guy et Philippe            
Petits-enfants, Silvie, Suzie, Guylaine et Marlène (filles de Guy), Yvanne, Jean-Serge et Sébastien (enfants de Philippe)
Dix arrière-petits-enfants : David, Catherine, Audrey, Marianne, Tamara, Ève, Vanessa, Jonathan, Katia-Anne et Corissa-Renée

Francis, né le 29 octobre1906  et décédé en 1995, marié à Léodie Lévesque
Un enfant : Marcel
Deux petits-enfants : Rémi et Jacinthe
Deux arrière-petits-enfants : Jeanne et Victor (enfants de Jacinthe)

Jean-Marie, né le 19 janvier 1909 et mort en 1976, marié à Gabrielle Chouinard 
Un enfant : Bernard
Petits-enfants : Claude, Yves, Martine, Denis
Deux arrière-petits-enfants : Corinne et Lucas


Philippe, né le 31 décembre 1910, mort tragiquement (brûlé) en 1933

Luc, né le 28 décembre 1912  et mort en 1980

René, né le 13 décembre 1914, décédé en février 2003, marié avec Lucette Gagnon. Celle-ci est décédée le 20 juillet 1998.
Trois enfants ; Gilles, Lucie et Rena
Cinq petits-enfants :  Marie-Josée, Chantal, Lucie, Dominique et Marie-Hélène
Cinq arrière-petits-enfants : Gabriel (fils de Marie-Josée), Gaëlle et Ludovic (enfants de Chantal), Jasmine  et Alexandre (enfants de Marie-Hélène) - Les cinq sont les petits-enfants de Lucie.

Adhémar, né le 4 juillet 1917 et décédé en 1999, marié à Bertha Deschênes
Six enfants : Gaston (1942-2005), Chantal, Jean, Hélène, Marc et André
Treize petits-enfants : Guy, François, Karo, Jean, Janik, Kelli, Lynn,  Marie-Claude, Isabelle, Lucie, Marie-Pierre, Pierre-Philippe, Valérie
Vingt-quatre arrière-petits-enfants : David, Simon, Emmy, Jalen, Sandrine, Olivier, Andréa , Philippe, Dorothée, Alexia, Keane John Dali (fils de Lynn, né dans les Émirats arabes unis, au Qatar), Élodie, Ève, Raphaël (fils de Lucie, né le 1er avril 2007), Frédérique (fille d'Isabelle Carrier, née le 15 mai 2007), Marianne (fille d'Isabelle Carrier, née le 29 avril 2008) Ève (fille de François Poulin et de Gabrielle Girard-Savard, née le 9 avril 2009), Zack Daley, (fils de Lynn, petite-fille de Jean, né au Qatar le 23 juillet 2009), Chloé (fille de Marie-Pier,  petite-fille de Marc, née le 1er août 2010, Marc-Antoine, fils de Lucie, petit-fils de André, né le 2 août 2010, Andrea, fille de Marie-Pier (petite-fille de Marc), Eli, née le 2 septembre 2011, fille de Valérie (petite-fille de Jean), Joshua, fils de Lucie, né le 3 octobre 2012 (petit-fils de André), Émile, née le 21 janvier 2013, fille de Valérie (petite-fille de Jean)

 

Née de sa 2e femme, Yvonne Bouffard
Jeanne, née le 2 juillet 1931, décédée le 15 octobre 2010, mariée à Donat Pelletier. Celui-ci est décédé le 28 octobre 1998
Quatre enfants : Lise, Desneiges, Chantal et Michel

Six petits-enfants : Andrée-Anne, Jean-François, Annie-Pier, Josianne, Marc-Antoine et Rose-Marie
Trois arrière-petits-enfants : Kelly-Ann. fille de Andrée-Anne, née le 3 septembre 2009 (petite-fille de Chantal), Amy, fille de Jean-François, née le  4 octobre 2012 (petit-fils de Desneiges), Alexy (fils de Andrée-Anne, né le 7 novembre 2012 (petit-fils de Chantal)

 

Petite histoire du téléphone

C'est une histoire vraie qui montre que Joseph était un débrouillard.

Ceci se passe vers 1925. Il n'y avait pas de compagnie de téléphones à Baie-Trinité. Mon grand-père et son voisin, la famille Jourdain, qui demeurait à environ deux milles ont décidé de s'installer le téléphone.

Ils se sont acheté un téléphone et du fil et ont simplement relié leur maison l'une à l'autre. Le réseau s'est étendu. À mesure que quelqu'un voulait avoir le service, il suffisait de procéder aux achats nécessaires et d'en faire l'installation. Chacun faisait lui-même son installation.

Une ligne téléphonique a finalement relié la Pointe jusqu'à une maison du Petit-Mai habitée par la famille Boucher. Une autre ligne téléphonique reliait les Islets-Caribou jusqu'à une autre maison du Petit-Mai, voisine de celle où se rendait la ligne de la pointe. Un conflit quelconque  (mon père qui était alors enfant ne sait pas trop)  empêchait les deux réseaux de se connecter l'un à l'autre. Il aurait fallu passer sur un terrain dont le propriétaire refusait le passage. Les résidants de la pointe ne pouvaient donc pas communiquer avec ceux des Islets-Caribou et le problème perdurait.

Joseph en eut assez. Il décida de régler le problème. Il posa des poteaux ou se servit des arbres en place pour contourner le terrain sur lequel il ne pouvait pas passer, il se procura le fil nécessaire, partit de chez lui avec des pinces et alla relier la maison Boucher (au Petit-Mai) avec la ligne qui allait jusqu'aux Islets-Caribou. C'est son fils Jean-Marie qui a ensuite déterminé le nombre de sonneries pour identifier chaque abonné. Quand on appelait dans une maison, la sonnerie se faisait entendre dans chaque téléphone mais c'était le nombre de sonneries qui indiquait à qui s'adressait l'appel. Sur le téléphone, il y avait une manivelle qu'il fallait tourner le nombre de fois nécessaire. Il devait bien y avoir une dizaine de maisons qui possédaient alors le téléphone.

En général, tout le monde écoutait les appels des autres et les nouvelles se répandaient assez rapidement. Ce réseau de téléphone artisanal a assuré le service jusqu'en 1947. Québec-Téléphone est venu s'installer à Baie-Trinité en 1947 et a mis fin à ce réseau gratuit.