Baie-de-la-Trinité

Notre première école

 
La petite école

Cette petite école a accueilli bien des enfants. Tous les enfants du centre et de l'ouest du village ont fréquenté cette école. Au début, la maîtresse qui y était assignée dispensait les cours de la 1ère à la 7e année. Cette école a été ouverte vers 1940.
 

J'y ai fait mon entrée dans le monde scolaire en septembre 1951 et mademoiselle Glorianne Tremblay y enseignait alors seulement de la 1ère à la 3e année parce que le couvent venait d'ouvrir. Les élèves de 4e année et plus avaient été transférés au couvent qui était sous la direction des Soeurs de St-Joseph.

Quand moi, j'y allais, il y avait une seule classe. Il y avait un poêle à bois et une toilette chimique. Nous étions sûrement plus de 30 élèves. Il y avait deux sortes de bureaux pour les élèves, ils étaient différents pour les les élèves de 1re année.

Cela fait plus de 50 ans, et c'était vraiment une tout autre époque. Rien n'est comparable avec l'école d'aujourd'hui.

Photo des élèves de 1945
 

 

Mon cousin Guy Gagnon (fils d'Irma Poulin) m'a prêté cette photo des élèves qui fréquentaient la petite école de Baie-Trinité en même temps que lui. Je la place en plus grand et en plus petit avec les noms de tous les élèves. Sur la version plus petite, les élèves sont numérotés et on peut lire leur nom sous la photo.

 

1

Gérald Bilodeau

17

Jean-Eudes Langis

2

Normand Bilodeau

18

Claudette Perrée

3

Denise Boudreault

19

Andrew Remington

4

Jeannine Boudreault

20

Réal Ross

5

André Durette

21

Réginald Ross

6

Anita Durette

22

Lina Roussy

7

Evelyne Durette

23

Félixine Therriault

8

Annette Fournier,institutrice

24

Ida Therriault

9

Guy Gagnon

25

Aline Tremblay

10

Philippe Gagnon

26

Bertrand Tremblay (H)

11

Ghislaine Jourdain

27

Bertrand Tremblay (T)

12

Normand Labrie

28

Georges Tremblay

13

Claude Landry

29

Glorianne Tremblay

14

Ghislaine Landry

30

Jeannine Tremblay

15

Réjeanne Landry

31

Normand Tremblay

16

Huguette Langis

32

Simone Vallée

 

Version jaunie comme celle qui m'a été prêtée
 

 


 


Au centre, c'est l'église qui tombe en ruines au moment où j'écris ceci (2019), à droite le presbytère et au fond à gauche la salle paroissiale.

C'était le coeur du village. Que d'heures passées à l'église pour sauver notre âme! La salle paroissiale était l'endroit pour s'amuser sous le regard du curé du village. Il y avait le cinéma qu'on appelait «les vues». Les représentations pour les enfants coûtaient 10¢. Il y avait aussi des soirées de danses et des soirées Lacordaire. Il ne faut pas oublier les séances. C'étaient les petits spectacles montés par les talents locaux.

Il y avait une salle de quilles attenante à la salle paroissiale avec deux allées de quilles. On disait le bowling. Il y avait aussi un petit restaurant et une bibliothèque tenue par des bénévoles.